VIE DES AFFAIRES

DECEMBRE 1996 LE PRESIDENT DE LA SAGA DEBARQUE


Accueil ] Remonter ] LES SOCIETES ] LES DOSSIERS ] LES ACTEURS ] LES SECTEURS ] BOURSE ET MARCHES FINANCIERS ] POLITIQUE ET LEGISLATION ] FRANCE ] INTERNATIONAL ] BIBLIOGRAPHIE ] TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE ]


RECHERCHE

   GUIDE  DE LA VIE  DES AFFAIRES

12 DECEMBRE 1984 LIQUIDATION DE CREUSOT LOIRE | 25 JANVIER 1985 LOI SUR LES DIFFICULTES DES ENTREPRISES | FAILLITE DE LA BPP | AOUT 1990 FAILLITE DE SEDRI | JUILLET 1991 FAILLITE SMT GOUPIL | GROUPE BOURGOIN | COMPAGNIES AERIENNES | MOULINEX | NASA ELECTRONIQUE | PALLAS STERN | SAGA | TUFFIER RAVIER PY | BCP | COFIMETA | ISOLA 2000 | DAPTA MALLINJOUD | CHRONOLOGIE FAILLITES | HISTOIRE DES FAILLITES AMERICAINES


 
--

 

 

1991 RACHAT DE LA SAGA PAR LA SPAD

Décembre 1996

Le Président de la SAGA  est débarqué , les banques étant à la fois créancières et actionnaires de Saga.  Les difficultés de la Saga  ont été aggravées par le rachat à Vincent Bolloré, pour le franc symbolique, de la Somatrans, basée à Marseille, et des Terminaux de Normandie, basée au Havre. Ces deux sociétés sont structurellement déficitaires[1].

 

Les créanciers de Saga désignent Antoine Veil .

 

 « Le fils d’Antoine, Jean Veil, est également l’avocat  [du Président de la Saga] , de Didier Calmels et bientôt ...du groupe Bolloré. Personne ne s’émeut encore de ces mélanges de genres. Ce n’est pourtant qu’un début.

Le dépôt de bilan de Saga approche, il est temps que Didier Calmels se mettre au travail. Par mesure préventive, le tribunal de commerce a désigné deux mandataires ad hoc, chargés d’épauler Antoine Veil dans la recherche d’une solution  permettant de sauver Saga. Il s’agit de Martine Farnier et d’Henri Tible, l’ancien président du  tribunal devenu administrateur d’une société de Calmels. Une fois en poste , ces mandataires ad hoc utilisent les services d’un cabinet d’expertise comptable, COREF, fondé par l’inévitable Calmels » [2]

 

Henri Tible a bénéficié d’un prêt personnel au taux de 3% auprès de la banque Rivaud, lorsque celle-ci était dirigée par Vincent Bolloré. Ce prêt était gagé sur ses honoraires de mandataires ad hoc de Saga [3]

 

Bolloré a fait alliance avec CMB Safmarine dont le Tribunal de commerce de Nanterre entérinera le plan de reprise et six mois plus tard Vincent Bolloré rachètera les parts de CMB Safmarine dans Saga [4]

 



[1] Raulin, Nathalie et Lecadre, Renaud, Vincent Bolloré, enquête sur un capitaliste au dessus de tout soupçon, p. 228

[2] Raulin, Nathalie et Lecadre, Renaud, op.cit., p. 231 ; sur l’intervention de Calmels, Raulin et Lecadre, op.cit.. 225

[3] Raulin et Lecadre, op.cit. p. 231

[4] Raulin et Lecadre, op.cit. p. 232

 

 

 

Accueil | Remonter


 


 

--

 

Accueil GUIDE  DE LA VIE  DES AFFAIRES   Accueil  BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE