RECHERCHE 

.

---

 

 

 

 


La nationalisation des banques en 1945

Après la Deuxième Guerre Mondiale  l'Etat souhaite "mettre le crédit au service de la reconstruction nationale". Le Ministre des Finances René Pleven lance une vaste réorganisation du secteur bancaire . La loi du 2 décembre 1945 redéfinit le cadre réglementaire du secteur et établit à partir du 1er janvier 1946 la nationalisation de la Banque de France et des quatre principales banques de dépôts françaises, la BNCI, le CNEP, le Crédit Lyonnais et la Société Générale. Les actions de ces sociétés sont transférées à l'Etat, qui les détient en toute propriété, les pouvoirs des Conseils d'Administration prennent fin et douze nouveaux administrateurs entrent en fonction dans chaque établissement.   La loi du 2 décembre 1945 ne concerne que les banques de dépôt, les banques d'affaires échappant à la nationalisation : c'est le cas de la Banque de Paris et des Pays Bas.

La période 1945 à 1958

La période de 1945 à 1958 est  une période de développement économique marqué , dans le cadre d'une planification souple.

Après la guerre la France souffre d'une pénurie de devises. En 1949 est lancé le Plan Marshall pour financer la reconstruction de l'Europe.

En raison du  déséquilibre accentué de la balance des paiements le gouvernement maintient le  contrôle des changes et des mesures quasi permanentes de contrôle du crédit. 

En  1959  le "Plan Pinay" marque une étape décisive d'assainissement financier  La persistance de tensions inflationnistes obligera néanmoins à renforcer le dispositif d'encadrement du crédit.

De nouvelles possibilités d'intervention sont ouvertes aux banques par l'essor de la production et des échanges extérieurs ouvre aux banques . On assiste à  l'accentuation de la spécialisation des crédits en fonction de leur objet. Puis la gamme des services bancaires va s'étendre sans interruption.

Les nationalisation de 1982

La loi du 13 février 1982 décide la nationalisation de cinq grandes sociétés industrielles, trente-neuf banques inscrites, et des deux compagnies financières, Suez et Paribas

Les grandes activités des banques

Les banques ont diverses activités, plus ou moins rentables et plus ou moins risquées

Les principales activités des banques sont  la banque de détail, la gestion de fortune, la gestion d'actifs et la  banque d'investissement. Ces activités étaient séparées, elles sont devenues de simples divisions dans certains modèles.

 

Dans la banque universelle les banques comme l'UBS avaient adopté un modèle intégré.

Les difficultés des banques sont dues  en particulier aux risques sur l'immobilier américain, à la défaillance des rehausseurs de crédit et aux risques sur les LBO. Elles résultent aussi de montages hasardeux comme les ARS

 

LES GRANDES DATES EN MATIERE BANCAIRE

LES BANQUES

DEFAILLANCES BANCAIRES


 

 

 

GUIDE DE LA VIE DES AFFAIRES

 

LES SOCIETES

LES SECTEURS

LES ACTEURS

LES DOSSIERS

TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

 

RECHERCHE

 

____   

 

 

 

Accueil GUIDE  DE LA FRANCE DES AFFAIRES   Accueil BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE