VIE DES AFFAIRES

ALCATEL LUCENT


Accueil ] Remonter ] LES DOSSIERS ] LES ACTEURS ] LES SECTEURS ] BOURSE ET MARCHES FINANCIERS ] POLITIQUE ET LEGISLATION ] FRANCE ] INTERNATIONAL ] BIBLIOGRAPHIE ] TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE ]


RECHERCHE

   GUIDE  DE LA VIE  DES AFFAIRES

LES SOCIETES | LES DOSSIERS | LES ACTEURS | LES SECTEURS | BOURSE ET MARCHES FINANCIERS | POLITIQUE ET LEGISLATION | FRANCE | INTERNATIONAL | BIBLIOGRAPHIE | TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE


 
--

 

 

Alcatel Lucent est issu de la fusion controversée entre Alcatel et Lucent Technologies en avril 2006.  Le groupe nait officiellement le 30 novembre 2006.

Serge Tchuruk , qui était PDG d'Alcatel, devient président du conseil d'administration, poste non exécutif, et Patricia Russo, qui était présidente de Lucent Technologies depuis 2002,  devient directrice général. A l'occasion de la fusion Serge Tchuruk touche 5,6 millions€ d'indemnités.

Lucent Technologies était issu de la séparation des activités d'ATT.

Alcatel-Lucent avait lors de la fusion un chiffre d'affaires de 19 milliards d'euros , il employait 88 personnes dans 130 pays et avait une capitalisation boursière de 25 milliards d'euros . Les équipements  télécom génèrent 70% de son chiffre d'affaires avec les opérateurs télécoms, dont la moitié pour des infrastructures pour réseaux mobiles et l'autre moitié pour les infrastructures pour réseaux fixes. Dans les équipements pour les réseaux fixes pour l'internet à haut débit,   Alcatel Lucent est concurrencé par les équipementiers asiatiques et en particulier par Huawei. Dans les équipements pour les réseaux mobiles,  le groupe souffre du fait que Lucent était positionné sur la norme CDMA, concurrente du GSM. Alcatel Lucent est donc mal placé par rapport à Ericsson et Nokia-Siemens qui se partagent plus de 70% du marché GSM et UMTS.

23 janvier 2007 premier avertissement sur les résultats et plan social de 12.000 suppressions de poste.

Le résultat net d'Alcatel-Lucent en 2007 a été une perte de 3,5 Mds€. Le 30 mai 2008 l'assemblée générale facilite les modalités de révocation qui ne nécessite plus qu'une majorité simple au conseil.

En juillet 2008 le groupe publie une perte nette au deuxième trimestre de 1,1 Md€. Il annonce dans le même temps la démission du tandem de ses dirigeants, Serge Tchuruk et Patricia Russo.

Le groupe prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros en 2008, deux plans de licenciements ont réduit l'effectif à 16.500 personnes et la capitalisation boursière n'est plus que de 9 milliards€.

 

 

Accueil | Remonter | AGF | ALCATEL LUCENT | ALSTOM | ARTPRICE | AXA | BNP PARIBAS | BOLLORE | BOUYGUES | CARREFOUR | CASINO | CDR | CEGELEC | CHAPELLE DARBLAY | CIMENTS FRANCAIS | CREDIT AGRICOLE | CREDIT LYONNAIS | DANONE | DASSAULT AVIATION | EDF | EADS | EURODISNEY | EUROTUNNEL | FFP | FIMALAC | FRANCE TELECOM | GAZ DE FRANCE | GMF | HAVAS | INFOGRAMES | LAGARDERE | LVMH | MAAF | MATRA | MAUREL ET PROM | PERNOD RICARD | PEUGEOT | PPR | RENAULT | RHODIA | SANOFI AVENTIS | SOCIETE DU LOUVRE | SOCIETE GENERALE | SUEZ | TAITTINGER | THOMSON | TOTAL | VIVENDI


 ALCATEL ]


 

--

 

Accueil GUIDE  DE LA VIE  DES AFFAIRES   Accueil  BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE