RECHERCHE 

.

---

 

 

 

7 Juillet 1994

Crédit Lyonnais vend les  66% de participation qu’il détient dans la FNAC quasiment au prix d’achat à la GMF [1] .  Le cadeau ainsi fait est estimé à 1 milliard de francs  dans la mesure où pendant les deux ans la société s’est considérablement enrichie , notamment grâce au Crédit Lyonnais [2] . D'ailleurs la Compagnie Générale des eaux vend ses actions deux fois plus cher que le Crédit Lyonnais [3]  

 

Le groupe Crédit Lyonnais finance en fait l’acquisition puisque Clinvest souscrit immédiatement à une émission d’obligations  de la Financière Pinault, qui peuvent être remboursées en numéraire ou en actions Artémis, la société créée pour la reprise des « junk bonds ». Si la conversion est faite elle est prévue sans décote de holding[4] .



[1] Gay Monnot, op.cit.  p. 179

[2] Roche, op.cit. p. 92

[3] Toscer, op.cit. p. 69

[4] Roche, op.cit. p. 93. The Economist dans son numéro du 19 mai 2001 a rendu public des extraits de ce protocole.

 
GUIDE DE LA VIE DES AFFAIRES

 

LES SOCIETES

LES SECTEURS

LES ACTEURS

LES DOSSIERS

TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

 

RECHERCHE

 

____   

 

 

 

Accueil GUIDE  DE LA FRANCE DES AFFAIRES   Accueil BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE