RECHERCHE 

.

---

 

 

 

A la fin de l'année 1992 le montant des crédits à court terme atteint 800 milliards de francs, alors que la valeur des immeubles correspondants n'était plus que de 200 milliards de francs. La moins value potentielle pèse très lourd vis à vis de la situation nette de toutes les banques réunies

Les banques, avec le soutien des autorités bancaires et de tutelle,  vont chercher à ne pas affoler les français sur l'ampleur de la crise.

Elles vont multiplier passer à la créativité comptable et aux dérives des montages.


 

 

La defeasance du CDE,  Feitz, Anne,  Option Finance, n° 314,  04/07/1994, pp. 21-24

Comment les banques nettoient leur bilan,  Feitz, Anne,  Option Finance,  310,  06/06/1994, pp. 14-18

La BIMP choisit la voie du désendettement comptable,  Pérignon, Bertrand,  Marchés et Techniques Financières-Haute Finance (MTF), n° 59,  01/01/1994, pp. 37-39

Une nouvelle charpente pour le portage immobilier,  Ory-Lavollée, Armelle,  Marchés et Techniques Financières-Haute Finance (MTF), n° 48,  01/03/1993

La " butte témoin " de la fiducie, L'article 55 de la Loi de finances rectificative pour 1992, Une réglementation ou une prohibition ?  Le Gall, Jean-Pierre, JCP E Semaine Juridique (édition entreprise), n° 7,  18/02/1993, pp. 85-92

GUIDE DE LA VIE DES AFFAIRES

 

LES SOCIETES

LES SECTEURS

LES ACTEURS

LES DOSSIERS

TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

 

RECHERCHE

 

____   

 

 

 

Accueil GUIDE  DE LA FRANCE DES AFFAIRES   Accueil BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE