RECHERCHE 

.

---

 

 

 

 

Face à la crise Immobilière,  la Commission Bancaire en nie l'importance car elle s’effraie d’un risque systémique si l’existence et sa durée probable est affirmée publiquement. 

  Les techniques de créativité comptable, pour « lisser les provisions », vont déraper avec le soutien de la Direction du Trésor et de la Commission Bancaire. 

La place ne veut pas imaginer qu’un actif immobilier puisse se dévaloriser[1] . 

 La préoccupation fondamentale de la Commission Bancaire est d’éviter un risque systémique [2].



[1] cf Haberer, op.cit . p.226

[2] cf/ Commission Bancaire, La banque française en 1991, Rapport pour l'année 1991, 2e partie, Revue Banque, sept. 1992, p. 794.

 
GUIDE DE LA VIE DES AFFAIRES

 

LES SOCIETES

LES SECTEURS

LES ACTEURS

LES DOSSIERS

TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

 

RECHERCHE

 

____   

 

 

 

Accueil GUIDE  DE LA FRANCE DES AFFAIRES   Accueil BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE