RECHERCHE 

.

---

 

 

 

11 mars 1988

Jugement du  Tribunal de commerce de Nanterre dans la procédure collective concernant Chapelle Darblay. François Pinault voit son plan , associant dans un montage plan de continuation et plans de cession , approuvé par le Tribunal.

 

La reprise se fait sur la base de paiements hors procédure qui sont faits par le Crédit Lyonnais sur la base d’une liste déterminée par Pinault sans contrôle du Tribunal, hors liste des créanciers sur la base des déclarations et vérifications de créances. Le  Crédit Lyonnais  assure le paiement d’un passif limité à 2.8 Milliards de Francs .

 

 Valmet, le fourniseur finlandais des machines , exclu de la liste, obtiendra en fait d’être payé quand le gouvernement finlandais menace d’annuler l’achat de missiles Thomson. Une opération de compensation à trois parties avec Thomson permettra à Valmet d’obtenir le paiement.

 

Un autre créancier,  Parenco, qui a assuré la rénovation de l’outil de production industriel, sera totalement spolié malgré la confirmation de sa créance par un tribunal arbitral.

 

Quelques mois plus tard Pinault éjectera son partenaire canadien.

 

 
GUIDE DE LA VIE DES AFFAIRES

 

LES SOCIETES

LES SECTEURS

LES ACTEURS

LES DOSSIERS

TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

 

RECHERCHE

 

____   

 

 

 

Accueil GUIDE  DE LA FRANCE DES AFFAIRES   Accueil BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE