RECHERCHE 

.

---

 

 

 

 

 

10 décembre 1992  

Tapie  signe un mémorandum avec le Crédit Lyonnais concernant Adidas[1]


[1] Thierry Jean-Pierre, op.cit. p ; 94

 

 

 MANDAT DE VENTE
L'accord signé avec le Crédit Lyonnais le 16 décembre 1992 prévoit que le Crédit Lyonnais doit trouver un acquéreur pour un prix fixé à 2,085 milliards de francs.

 

VENTE D'ADIDAS
Deux mois plus tard un groupe d'investisseurs rachète Adidas. 

Les acheteurs sont des sociétés off-shore : Coatbridge Holding, Rice SA, Omega  ventures

Le Crédit Lyonnais leur prêt 100% du montant de l'acquisition au taux de 0,5%. Par ailleurs si au moment de la revente la participation vaut moins cher, la banque paiera le manque à gagner si l'investisseur vend à un acheteur choisi par le Crédit Lyonnais. Cette clause est imposée à tous les investisseurs sauf à Robert Louis-Dreyfus. C'est lui qui en décembre 1994 rachète la totalité d'Adidas


v. Frank Bouaziz, L'ultime pénalty de Bernard Tapie au Crédit Lyonnais, Le Nouvel Economiste 6 février 2004 p. 20

 

 

 

 

 
GUIDE DE LA VIE DES AFFAIRES

 

LES SOCIETES

LES SECTEURS

LES ACTEURS

LES DOSSIERS

TABLE CHRONOLOGIQUE GENERALE

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

 

RECHERCHE

 

____   

 

 

 

Accueil GUIDE  DE LA FRANCE DES AFFAIRES   Accueil BOURSILEX LE GUIDE DE LA BOURSE ET DE L'EPARGNE